Je me sépare : les clés pour conserver l'équilibre de mes enfants

L’enfant est souvent au cœur de la séparation, ou plutôt dans le coeur des parents. La séparation pour un enfant n’est jamais simple : changement de repères, dialogue rompu, émotions fortes, rejets... LeRebond vous donnes des clés pour trouver les mots justes et protéger votre enfant durant cette transition.

Contactez-nous

Il peut culpabiliser. Rassurez-le : ce n'est pas de sa faute

Votre enfant est susceptible de se sentir coupable et pour l’aider dans son bien-être, le dialogue est important. « On ne divorce pas de ses enfants ». Expliquez bien qu'entre lui et vous il n’y a pas de séparation, que votre amour pour lui reste le même et qu’il a le droit d’aimer ses deux parents comme avant. Il aura probablement déjà perçu vos tristesses, colères, inquiétudes et regrets... Inutile de les nier s'il vous questionne, mais n'en profitez pas pour vous faire plaindre. N’oubliez pas, ce n'est pas à lui de vous consoler mais à vous de le protéger. Trouvez les mots justes : bannissez les « papa/maman nous abandonne », préférez « papa/maman a décidé d'aller dans un autre appartement ». N'enfoncez pas votre futur « ex », vous blessez votre enfant au passage. Rappelez-lui : « Nous restons tes parents et nous continuons à nous entendre pour toi ».
Pour aider l’enfant à aller mieux et accepter la séparation, le travail commence par soi. Il faut réussir soi même à traverser le choc émotionnel pour aider l’enfant à comprendre la situation puis ensuite reconstruire et vivre de nouvelles expériences.

Contactez-nos coachs

Accompagnez-le dans son nouvel équilibre

L'enfant vit dans le présent et n’envisage qu'un futur très proche. Voilà pourquoi il est important d’être avec lui, de l’accompagner dans ses émotions et sa nouvelle vie. Il faut que vous même soyez rassuré(e) pour transmettre votre sérénité. L’enfant a beaucoup à perdre dans la séparation ou le divorce: le sentiment de sécurité, l’image des parents tendres... Son adaptation évolue avec le temps, les réactions de l’enfant dépendent étroitement des conflits entre les parents et du rythme des contacts avec eux. Pour grandir, il doit savoir qu’il peut s'appuyer sur vous et que sa vie n’est pas divisée en tranches. Il a besoin de vos deux voix : père et mère. Autrement, il risque de considérer l'absent comme coupable et de lui en vouloir. S'il est très jeune, il peut aussi croire que son autre parent est parti pour de bon et qu'il l’a abandonné. Si le climat vous le permet, parlez-en avant. Cela vous évitera de vous contredire devant lui.
Essayez au maximum de respecter la façon d’agir de l’autre parent dans la mesure où il s’agit de l’intérêt de l’enfant. Encouragez le à parler ouvertement de ses sentiments, à aimer ses deux parents et à le verbaliser.

Contactez-nos coachs

Les réactions des enfants et leurs besoins
de 0 à 6 ans

Perte d’appétit, diminution du sommeil ou problème de comportement (notamment crises difficilement contrôlable, anxiété).L’enfant cherche à avoir une stabilité, une continuité et une stimulation dans son éducation dans ses deux lieux de vie.
Régression dans les acquisitions propres au stade de développement de l'enfant : ainsi un enfant, qui commençait à être propre refuse maintenant de poursuivre l'acquisition de son autonomie. Il peut en être de même pour le développement du langage, de la socialisation.Développer une relation significative, un attachement, à chacun de ses parents. Avoir, quel que soit son âge, des contacts fréquents avec chacun de ses parents « il vaut mieux plus souvent et moins longtemps ».
Réaliser tous changements dans la vie de l’enfant de façon progressive.

Les réactions des enfants et leurs besoins
de 6 à 12 ans

Sentiment de culpabilité ou responsabilité face à la séparation de ses parents.Bénéficier de la présence de ses deux parents, disponibles et attentifs.
Comparaison des différents modes de vie proposés dans les lieux de vie à fortiori lorsqu’un écart important existe.Etre rassuré sur le fait qu’il n’est pas responsable de la séparation de ses parents.
Repli sur soi.Etre informé à propos de la situation familiale, sans pour autant être pris comme « confident ».
Surperformance dans le but de réconcilier ses parents.Vivre sa vie d’enfant, avoir une vie affective et sociale qui lui est propre.

Les réactions des enfants et leurs besoins
de 12 à 18 ans

Changement d’humeur rapide et intense (joie, tristesse, rejet, colère…)Maintenir un lien avec ses deux parents, même si apparemment l’adolescent cherche à s’en éloigner.
Être écouté par chacun de ses parents.
Alliance de l’adolescent tantôt avec un parent et tantôt avec l’autre : ce comportement peut être exacerbée dans un contexte de séparation des parents et peut se transposer sur la personne du nouveau conjoint (ou nouvelle conjointe)Négocier avec ses parents de nouvelles frontières et avoir des balises claire.
Recevoir des messages cohérents, et si possible, des attentes similaires de la part de ses deux parents.
Changement d’intérêt subit chez l’adolescent, voire même abandon de ce qu’il déclarait hier être sa passion ou multiplications à outrance de ses activités.Faire reconnaître sa démarche d’autonomie par ses deux parents.

Les réactions des enfants et leurs besoins
de 18 ans et plus

Refus de choisir entre un parent ou l’autre.Maintenir le lien avec ses deux parents.
Revendications du respect de son autonomie même s'il entretien une certaine dépendance envers ses parents.Etre autorisé à choisir un lieu de résidence et non un parents plutôt que l’autre.
Continuer à avoir un soutien financier de ses parents.
La pluparts des enfants ont en eux les ressources nécessaires pour traverser cette épreuve et rebondir. La façon dont vous abordez les changements aura beaucoup d’importance sur leur bien-être. Nos coachs peuvent vous accompagner à aborder cette transition avec plus de sérénité.

Contactez-nos coachs
Contact