Et comment ça marche pour la garde de mes enfants ?




Chaque parent reste tout de même un parent pour ses enfants. Alors lorsqu’ils se séparent, des questions comme « est-ce que mon enfant ira bien ? »   « Ne va-t-il pas être trop perturbé de vivre avec des parents séparés ? » fusent dans la tête des parents. La question des enfants est donc un des enjeux principaux qui est au cœur des préoccupations des parents.

Les différentes modes de gardes d’enfants existants, leur permettront de pouvoir grandir malgré la séparation de leurs parents.

Il existe deux façons relatives à la garde d’enfants : la résidence des enfants chez un de ses parents et la résidence alternée. C’est le juge qui officialisera la garde dans ces deux cas.

❋ La résidence exclusive des enfants chez un de ses parents

Il faut savoir que c’est un des cas les plus fréquents d’organisation de résidence des enfants. Cette décision peut dépendre de deux possibilités.

• Si les parents sont d’accord et que c’est leur choix commun
Ce cas est possible dans la mesure où les parents s’entendent suffisamment bien pour pouvoir se mettre d’accord au sujet des enfants. La mise en place d’un droit de visite et d’hébergement sera nécessaire pour le parent qui ne gardera pas l’enfant. En général, le rythme de l’enfant chez son autre parent s’évalue à un week-end sur deux et la moitié des petites et des grandes vacances scolaires. La possibilité de prévoir un droit de visite plus large est requise.

• La décision peut être du ressort du juge
Dans certaines situations, les deux parents n’arrivent pas forcément à s’entendre et qui se retrouvent donc en total désaccord ont la possibilité et le devoir de faire appel à un juge qui choisira le lieu de résidence de l’enfant. C’est par le biais d’une enquête sociale que le juge sera en mesure de déterminer le lieu de plus haut confort de l’enfant. Elle va permettre au juge des affaires familiales d’en savoir plus sur les conditions de vie des enfants.

Plusieurs rencontres entre les parents, l’enfant et l’enquêteur sont nécessaires puisque l’enquête sociale reste le seul moyen d’avoir un reflet pertinent sur les conditions de vie de l’enfant au quotidien. Il faut compter environ 6 mois pour que l’enquête soit réalisée.

C’est le mode de résidence réputé pour apporter plus de stabilité à l’enfant. Il vit au même endroit la majeure partie du temps. En plus d’une plus simple organisation, l’enfant aura alors tous ses repères, et les coûts reviendront moins importants. Il permettra d’avoir un regard constant et bienveillant sur le bien-être de l’enfant.

❋ La résidence alternée chez les deux parents

Un autre mode de garde existe : c’est la résidence alternée des enfants. L’enfant va alors passer une semaine chez un de ses parents et une semaine chez l’autre. Il est également possible d’organiser cela autrement en alternant un mois chez un des parents, un mois chez l’autre par exemple. C’est un choix qui doit être réfléchi car il faut à tout prix qu’il soit respecté. Cette décision suppose donc une relation sereine entre les deux parents, une proximité géographique et une bonne organisation matérielle. Ce mode n’est pas envisageable s’il existe un conflit entre les deux parents.

Dans ce cas, l’enfant verra à part égale ses deux parents, il partagera leur quotidien à tous les deux. Les deux parents pourront donc contribuer à leur éducation.

Ainsi, certaines entreprises comme LeRebond peuvent aider dans la mise en relation d’un avocat par exemple, d’une médiation familiale. Le coaching proposé aidant à la reconstruction de soi, à la gestion émotionnelle, peut être bénéfique pour permettre la meilleure des prises en charge pour l’enfant. Et ainsi, l’aider dans son bon fonctionnement personnel.

Contact